Petit historique de la banane
Le bananier à une place très importante dans l’histoire car il serai la première culture alimentaire de l’homme, il y a plus de 12 000 ans ! D’abord domestique et locale, sa culture mit quelques siècles à s’exporter sur le continent européen. Il est aujourd’hui un des fruits exotiques les plus connus au monde qui rencontre un succès considérable auprès de ses consommateurs.

C’est entre 1865 et 1870 que la distribution commerciale de la banane débute en Floride, deux compagnies multiplient les exploitations bananières en Amérique centrale et construisent des navires pour distribuer la récolte de l’autre côté de l’Atlantique.
Sa saveur sucrée et sa texture fondante font vite entrer la banane dans les mœurs alimentaires des Européens. À tel point qu’elle est aujourd’hui le second fruit frais le plus consommé en France, derrière la pomme.

 

 

Celles que l’on trouve habituellement
Il faut savoir que la plupart des bananes que l’on trouve en métropole sont issues des Antilles et ont été cultivées dans le cadre d’une production intensive : elles subissent de nombreux épandages de pesticides par avion et autres traitements chimiques contre les bactéries même après la collecte dans les entrepôts et centre de tri. Elles sont acheminées dans des navires frigorifiques où elles arrivent vertes et sont portées à maturité dans une mûrisserie, perdant ansi de nombreuses qualités gustatives et nutritives.

 

 

 

Celles que vous n’avez jamais gouté
La banane figue (aussi appelée banane mignonne) est la variété de banane dont les réunionnais raffolent ! De type « banane-dessert » sa taille est plus petite et sa forme plus ronde que sa grande soeur. Mais c’est surtout son goût qui fait la différence : beaucoup plus sucrée, elle offre une chair fondante et délicieuse bien loin de la texture farineuse des bananes de la grande distribution. Ce contraste s’explique notamment par le fait qu’à La Réunion, après la coupe, les régimes de bananes figues sont mis à mûrir dans un endroit couvert et à température ambiante. Ainsi protégées des insectes et des oiseaux, les bananes vont s’enrichir en sucre, en vitamines et en potassium.
La banane figue est idéale pour les petites faims et se mange crue à maturité. on aime également en faire des beignets, de la confiture, des gâteaux ou autres gourmandises.

Petites bananes pour grands sportifs
La banane figue est une source d’énergie utile pour les sportifs, sa teneur en vitamine E relativement élevée fait d’elle un atout majeur en phase d’effort ou de récupération. C’est aussi l’un des fruits frais les plus riches en magnésium, et surtout en potassium qui aide à prévenir l’apparition de courbatures, de crampes ou de fatigue musculaire.

À portée de main
Comme on aime vous faire plaisir, on vous à concocté 2 nouveaux colis à base de bananes figues de La Réunion, livrés à domicile en 48h en France métropolitaine, le Coligoutanou et l’Essentiel Petites Bananes.

À consommer sans modération !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*