Dans le monde, le 31 Octobre 2015 est l’occasion pour les enfants mais également pour les adultes de fêter Halloween. À La Réunion, cette fête américaine est célébrée en même temps que la fête de »Gran Mèr Kal » (Grand Mère Kal en français), personnage légendaire de la culture réunionnaise.

La légende de Gran Mèr Kal

Il y a de cela quelques années, bien avant qu’Halloween devienne mondialement connu, les réunionnais fêtaient Gran Mèr Kal, une tradition locale qui se perd au fil des ans. Personnage légendaire de La Réunion son histoire commence au temps des esclaves à La Réunion, elle est relatée dans différentes versions. 
Parmi toutes les versions existantes, nous vous proposons les 4 plus répandues :

  1. Gran Mèr Kal était une vieille et méchante propriétaire d’une plantation où travaillaient ces esclaves. Les esclaves qui tentaient de désobéir ou de s’échapper étaient punis et  beaucoup perdirent la vie. Un jour, Mafate, un des esclaves réussit à prendre la fuite et vengea ses anciens compagnons en empoissonnant avec des plantes Gran Mèr Kal , bien aidé par une esclave de maison. En buvant la potion Gran Mèr Kal se transforma en un oiseau de couleur nuit et s’envola vers la forêt en hurlant « tout-tout ».  Ce fut la punition de Gran Mèr Kal qui chaque nuit prévient les familles d’un malheur en criant « Tout! tout! ». Les esclaves ont pris ensuite la direction des montagnes de La Réunion vers les cirques dont le fameux cirque de Mafate au nom de cet esclavage fort et courageux.
  2.  Gran Mèr Kal était une esclave qui avait un fils très turbulent. Un jour, son fils se jeta dans la mer de la Ravine Blanche dans le sud de La Réunion. Gran Mèr Kal tenta de le sauver. Depuis cet événement, quand un malheur approche Gran Mèr Kal prévient les familles et leurs fils ainés en imitant le cri d’un oiseau de mer (« touc! touc! » ) quelques nuits avant que le malheur n’arrive.
  3. Gran Mèr Kal était une vieille esclave qui s’est suicidée. Elle se serait jetée dans le Gouffre à l’Étang Salé. Et depuis ce tragique événement, on dit que les voyageurs observent des lumières dans les montagnes et entendent une voix. Certains ont  même eu l’occasion de voir une vieille femme tout de noir vêtue enfourchant un balai pour s’envoler vers la forêt.
  4. Une autre version raconte que Gran Mèr Kal était une vielle femme qui habitait à Mahavel (Ravine des Cafres). Elle avait pour habitude de cacher des condamnés chez elle. Elle se servait ensuite d’eux pour dépouiller les riches voyageurs en organisant des guets-apens chez elle. En effet, elle invitait ces voyageurs à boire un café ou un rhum à sa case. On raconte qu’à sa mort et après tous ces crimes commis, son esprit s’envola au delà de la toiture de sa maison. Vêtu d’un grand chapeau son fantôme rode de case en case pour annoncer la mort durant la nuit.

Au sujet de Gran Mèr Kal, vous trouverez sans aucun doute d’innombrables histoires inimaginables mais la plupart des experts de la culture réunionnaise s’accordent à dire qu’à l’époque de l’esclavage à La Réunion, tous ces phénomènes étranges étaient dues à une âme errante d’une sorcière maléfique, rodant la nuit pour enlever des enfants.

Jeu d’enfants pendant Halloween

Gran Mèr Kal

Un jeu d’enfant porte également le nom de Gran Mèr Kal à La Réunion et entretient son mythe. Cette sorcière a inspiré un jeu dans lequel l’un des enfants doit incarner Grand-mère Kal.
Ce jeu ressemble beaucoup au jeu du chat et se déroule de la façon suivante:
 l’enfant qui joue le rôle de Gran Mèr Kal doit porter un châle noir sur sa tête et doit répondre aux autres enfants qui lui poseront la question suivante : « Gran Mè Kal Kel heur i lé? » (en français:” Grand Mère Kal quelle heure est il? »). L’enfant qui incarne la voleuse d’enfant peut répondre n’importe quelle heure (1h, 8h, 12h…) mais si elle répondait minuit tous les autres enfants devaient se sauver pour ne pas se faire attraper par Gran Mèr Kal qui courrait derrière eux. Celui qui était attrapé, était désigné comme la nouvelle Gran Mèr Kal et le jeu recommençait.
Amusez vos marmailles (enfants) durant la nuit d’Halloween, en jouant à ce jeu lorsque la nuit devient sombre, frisson garanti.

 

Gran Mèr Kal vu par le Letchi

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*