À La Réunion, les jardins fleuris des cases créoles sont inscrits dans la tradition et dans l’art de vivre local. Avec une grande diversité d’espèces, de formes et de couleurs, ses plantes attirent le regard et se marient à la perfection avec l’architecture traditionnelle créole. Voici une liste de quelques espèces végétales que l’on retrouve très souvent dans les jardins réunionnais :

1Le Croton, plante artistique.
Cette plante, qui peut atteindre à l’état naturel les 4 mètres de haut, est souvent taillée pour former des haies d’environs 2 mètres, afin de délimiter un espace. Elle se démarque par son magnifique feuillage teinté de vert, de rouge, d’orange et de jaune.

1

Le Bougainvillier, beau et pratique.
Cet arbuste grimpant et épineux est souvent présent autour des clôtures de jardins. En plus d’offrir de magnifiques fleurs colorées, son feuillage épineux et dense fait une excellente barrière naturelle contre d’éventuels intrus.

1

Le Frangipanier, la vue et l’odeur.
Rien à voir avec la Frangipane de la galette des rois, le Frangipanier, de son nom scientifique Plumeria, est un arbre qui peut atteindre les cinq mètres de hauteur. Il offre selon les espèces de belles fleurs blanches et jaune au centre. Lors de la floraison, les fleurs au parfum délicat tombent naturellement de l’arbre, et tapissent souvent les allées des jardins, pour notre plus grand plaisir !

1

L’Hibiscus, indémodable.
Cette jolie plante, dont la fleur est souvent utilisée comme motif pour symboliser les tropiques. Elle se décline en de nombreuses familles que l’on le retrouve que très rarement à l’état sauvage. Ses fleurs colorées aux feuilles larges sont très répandues dans les jardins réunionnais.

1

Le Palmier Bouteille, le petit de la famille.
Ce palmier nain est parfois utilisé pour délimiter un chemin. Il a cette particularité d’avoir une petite taille et la base du tronc arrondi, tel une bouteille, d’où son nom.

1

Oiseau de Paradis, l’élégance tropicale.
Originaire d’Afrique du Sud, cette plante se démarque par la forme originale de sa fleur qui rappelle une tête d’oiseau, et lui a valu son nom original.

1.

Le saviez-vous ?


– Plus de la moitié de la flore réunionnaise a atterri sur l’île au grès des vents et des courants marins. On a retrouvé des espèces communes au Mont Kilimandjaro et au Mont Kenya !

– Le nom du  Bougainvillier a été adopté en l’honneur de Louis Antoine de Bougainville, responsable de l’expédition qui a permis la découverte de cette plante, en 1967 au Brésil.

– Celui du Frangipanier vient du marquis italien Frangipani, qui avait créé un parfum à base de plumeria (nom scientifique du Frangipanier)

– Il y a plus de 200 végétaux à fleurs endémiques*.

(*endémique : espèce unique à La Réunion)

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*