Voici un met local à la saveur unique : le coeur de palmiste pejibaye.

À la Réunion, l’espèce de palmiste la plus appréciée pour son coeur est le palmiste rouge, mais celui-ci à ses inconvénients : il se conserve très peu de temps une fois décortiqué et il est plus difficile à produire en grande quantité. C’est pour pallier à ses inconvénients que le Cirad (centre de recherche agronomique pour le développement) a décidé d’introduire sur l’île le palmiste pejibaye en 1993.

Le palmiste pejibaye (Bactris gasipaes), originaire du basin amazonien est cultivé dans les hauts où il s’adapte bien au climat et se développe rapidement. Son atout principal par rapport au palmiste rouge : il se conserve environ 8 jours même après avoir été transformé (en salade par exemple). Malgré sa rareté et son prix élevé, les réunionnais l’on vite adopté pour en faire un de leur plat favoris. Idéal en salade ou cuit en carry, il accompagnera vos repas de fêtes avec son goût unique et sa texture croquante : un subtil mélange de noisette et de noix de coco.

Découvrez en vidéo le palmiste pejibaye de la famille Gossard, nos fournisseurs basés à Bras-Panon :

Video : La Petite Créole

>> Découvrir le nouveau colipays de Palmiste <<

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*